LE LAMBEAU DE GRAND DROIT ABDOMINAL

(TRAM ET DIEP)

Aussi appelé DIEP, cette technique permet de reconstituer le sein en prélevant de la peau et de la graisse au niveau de l’abdomen. Cette intervention est possible lorsque la patiente est non fumeuse et possède un petit ventre. Le volume du sein est donc reconstruit sans prothèse.

AVANT L’INTERVENTION

  • 2 consultations sont à prévoir. L’une avec le chirurgien plasticien et la seconde avec l’anesthésiste.
  • Angioscanner abdominal obligatoire.
  • Pas de prise d’aspirine ni d’anti-inflammatoires pour les 10 jours précédant l’intervention.
  • Réalisation de photographies pré-opératoires.
  • Délai de réflexion de 15 jours entre la 1ere consultation et l’intervention.

LE JOUR DE L’INTERVENTION

  • Anesthésie générale.
  • Durée d’intervention : entre 4 et 8 heures en moyenne.
  • Hospitalisation d’environ 10 jours.

APRÈS L’INTERVENTION

  • Port d’une gaine abdominale jour et nuit pendant 2 mois.
  • Retrait des drains entre le 3e et le 5e jour après l’intervention.
  • Reprise de l’activité professionnelle : entre 3 et 4 semaines selon le contexte professionnel.
  • Reprise d’activités sportives : progressivement au bout de 2 mois.
  • Délai pour le résultat final : entre 2 et 3 mois.
  • Possibilité de retouches avec une 2e intervention selon les cas.

TARIF

Notre tarif comprend les frais d’hospitalisation, de bloc opératoire, anesthésiste, chirurgien, aide-opératoire, et le suivi.

LES QUESTIONS QUE L’ON SE POSE

Qui peut bénéficier d’une reconstruction par lambeau de grand droit abdominal ?

Cette intervention est préconisée aux patientes possédant une zone donneuse abdominale favorable. Il ne faut pas de surpoids. Les fumeuses ne peuvent pas bénéficier de cette intervention en raison de la microchirurgie.

Quel est l’intérêt de cette intervention ?

Cette intervention ne nécessite pas de prothèses. La reconstruction donne donc un sein naturel, qui va évoluer avec la vie. Par exemple si la patiente perd ou prend du poids, le sein évoluera en conséquence.

Quels sont les risques d’une telle intervention ?

L’échec de la reconstruction par la perte du lambeau. Les vaisseaux sont branchés sur de très faibles calibres, le risque qu’ils se rebouchent dans les premiers jours suivant l’intervention est à envisager.

© Copyright - Docteur Azoulay