LE LAMBEAU DE GRAND DORSAL

C’est la technique utilisée lorsque la qualité de la peau du thorax ne permet pas de placer une prothèse seule pour reconstruire le sein. Le sein est reconstruit en associant un lambeau de grand dorsal et une prothèse pour plus de volume.

AVANT L’INTERVENTION

  • 2 consultations sont à prévoir. L’une avec le chirurgien plasticien et la seconde avec l’anesthésiste.
  • Arrêt du tabac 1 mois avant l’intervention.
  • Pas de prise d’aspirine ni d’anti-inflammatoires pour les 10 jours précédant l’intervention.
  • Kinésithérapie pré-opératoire indispensable pour assouplir la peau.
  • Réalisation de photographies pré-opératoires.
  • Délai de réflexion de 15 jours entre la 1ere consultation et l’intervention.

LE JOUR DE L’INTERVENTION

  • Anesthésie générale.
  • Durée d’intervention : entre 3 et 5 heures en moyenne.
  • Hospitalisation de 5 nuits.

APRÈS L’INTERVENTION

  • Port d’un soutien-gorge médical jour et nuit pendant 1 mois.
  • Reprise de l’activité professionnelle : entre 3 et 4 semaines selon le contexte professionnel.
  • Retrait des drains entre le 3e et le 6e jour après l’intervention.
  • Séances de kinésithérapie pour retrouver une mobilité optimale du bras.
  • Reprise d’activités sportives : progressivement au bout de 2 mois.
  • Délai pour le résultat final : entre 2 et 3 mois.
  • Possibilité de retouches avec une 2e intervention selon les cas.

TARIF

Notre tarif comprend les frais d’hospitalisation, de bloc opératoire, anesthésiste, chirurgien, aide-opératoire, et le suivi.

LES QUESTIONS QUE L’ON SE POSE

Pourquoi faire une reconstruction du sein par lambeau grand dorsal ?

Cette intervention s’effectue lorsque la qualité de la peau du thorax ne permet pas de placer une prothèse seule. Il faut aussi que la morphologie du thorax ainsi que la taille et la forme du sein controlatéral s’y prêtent.

Est-ce une intervention douloureuse ?

La douleur peut être importante les premiers jours suivant l’intervention. Notamment dans le dos. Il y a une prise en charge préventive de la douleur. Des séances de kinésithérapie sont à prévoir après l’intervention.

Y a-t-il des risques d’échec ?

Les risques d’échec sont très rares avec cette intervention. Les femmes ayant bénéficié de cette intervention sont dans la majorité des cas satisfaites du résultat.

© Copyright - Docteur Azoulay